Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 18:24

Il y a quelques jours, je vous invitais à voir le film Pierre Rabhi au nom de la terre, et bien pour ma part, c'est fait!

Je profite de la semaine du déveleppement durable pour écrire un billet à ce sujet qui je trouve tombe à pic.

 

 

Pierre Rabhi, fils de forgeron, est né en 1938 dans le sud de l'Algérie. Il est confié à l’âge de 5 ans, après le décès de sa mère, à un couple de français. Il reçoit une éducation française tout en conservant l’héritage de sa culture d’origine. Lorsque la guerre d'Algérie éclate en 1954, Pierre Rabhi décide de s'installer à Paris.

Ouvrier dans une entreprise, il rencontre sa femme Michèle avec il se mariera. Ils quittent tous deux la capitale en 1960 pour vivre leur rêve en Ardèche. Sans aucune connaissance agricole, il s'inscrit dans une maison familiale rurale, il devient ouvrier agricole pendant 3 ans et conteste déjà le  productivisme lié à l’agriculture.

Il expérimente l'agriculture biodynamique, une agriculture biologique et écologique. Il applique avec succès ces méthodes sur sa petite ferme.

C'est en 1978 que Pierre Rabhi est chargé de formation à l'agroécologie par le CEFRA (Centre d'études et de formation rurales appliquées).

A partir de 1981, il commence à transmettre son expérience de l'agroécologie en mettant au point diverses programmes de formation.

Pierre Rabhi développe sa première action agroécologique au Burkina Fasso où les paysans souffrent de sécheresses répétées.

En 1988, il est reconnu comme expert international pour la sécurité alimentaire et la lutte contre la désertification,

Il devient l'homme incontourrnable des conférences et ateliers sur la décroissance, la biodiversité, l'agroécologie. Il défend un mode de société plus respectueux de l'homme et de la terre tout en préservant les ressources naturelles.

 

pierre rabhi

 

 

Dans ce film documentaire, on découvre l'agroécologie et les  techniques biologiques comme le compostage, un meilleur traitement de l’eau ou encore la lutte contre l’érosion. 

On apprend aussi ce qu'est la permaculture ou culture permanente. Ce système vise à obtenir une production de nourriture et d'energie abondante pour satisfaire les besoins locaux. La permaculture intègre les pratiques de l’agriculture biologique et de  l’agro-écologie ainsi que les techniques d’énergies renouvelables ou encore de l’éco-construction. Travailler avec la nature et non contre elle: prendre soin de la nature, de l'homme et partager équitablement. Voici une belle philosophie!

 

Pierre Rabhi, au travers de ses films et conférences, nous explique comment nous pouvons sortir de notre sytème de sur consommation et comment nous pouvons nous diriger vers une nouvelle éthique de vie, celle de la "sobriété heureuse".

 

Je trouve que ce film, Pierre Rabhi, au nom de la terre, est un véritable message d'optimisme. Il nous apprend à réveiller nos consciences pour sortir d'une société d'excès.

Au travers de son itinéraire retracé dans ce film, il nous confie comment l'homme peut préserver la terre et la rendre plus nourricière.

J'ai ressenti un véritable espoir, une véritbale envie d'agir.

 

au nom de la terre

 

Voilà, je terminerais en vous invitant encore une fois à voir ce film documentaire. Il vous donnera envie d'entreprendre au quotidien pour améliorer votre bien être et à transmettre à vos enfants les fondements du développement durable.

Repost 0
Published by Sylvie Raynaud - dans Ecologie
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 09:46

 

Et si la semaine du développement durable était l'occasion de rappeler quelques règles pour "consommer responsable"?

Mais que veut dire "consommer responsable"?

 

Consommer responsable c'est avant tout se poser plusieurs questions au moment de l'achat d'un produit.

- Est ce que cet achat correspond bien à un besoin?

- D'où vient ce produit?

- Comment a-t-il été fabriqué?

- Que contient-il?

- Quel est l'impact environnemental de ce produit?

- Est ce que je peux facilement trier l'emballage?

...

 

Bien sûr, il n'est pas évident de se poser toutes ses questions à chaque achat.

 

Souvent, vous pensez acheter un bon produit parce que vous le consommez depuis longtemps, mais aussi parce qu'il est issu d'une marque reconnue et qu'il vous satisfait. Ce produit correspond le plus souvent à vos attentes personnelles et/ou financières.

Aussi, avant de se lancer dans le chamboulement total de ces habitudes de consommation (habitudes alimentaires, vestimentaires....) une question s'impose avant toute autre: pourquoi j'achète ce produit et pas un autre. Cette question, vous avez du vous la poser il y a bien longtemps et c'est ce qui a sûrement défini votre choix pour telle marque plutôt qu'une autre.

Et si vous vous reposiez cette question: "Pourquoi j'achète toujours cette marque? Et si je changeais?"

 

Alors, voici l'opportunité pour vous de consommer responsable.

 

En effet, si vous êtes prêts à changer de marque ou d'habitudes de consommation, vous serez sûrement prêts à vous poser les bonnes questions avant un achat.

La première est primordiale: Est-ce que cet achat correspond bien à un besoin? En clair, est ce que j' ai besoin d'acheter telle ou telle chose?

Vous serez surpris comme la réponse à cette question vous fera faire des économies!   Cette question devra être posée pour tout achat concernant tous les membres de la famille, car les enfants aussi ont des « besoins » souvent « inutiles » qui encombrent les tiroirs et placards de leurs chambres!

 

Une fois le besoin reconnu, vous devrez vous documenter sur ce produit car plusieurs critères détermineront l’achat de celui-ci plutôt qu’un autre:

L’origine du produit, la manière dont il a été fabriqué, par qui et comment il a été fabriqué, ce qu’il contient exactement, comment est l’emballage, pourrai je le trier facilement, quel est son impact environnemental...

La liste peut paraitre longue, elle l’est !

 

Pour commencer, vous pouvez prendre quelques minutes pour vous apercevoir que bon nombre de vos objets, vêtements, meubles et produits alimentaires proviennent du bout du monde sans pour autant avoir une connotation quelle qu’elle soit avec le pays d’origine. Est-ce que les nombreux objets de décoration et t-shirt à la mode portant l’étiquette « made in China » sont de style asiatique ? Non, au contraire, ils sont des copies conformes à notre style et image européens. Alors pourquoi acheter un produit fabriqué aussi loin alors que j’ai la même chose chez moi ?

 

Oui, vous connaissez la réponse : c’est moins cher !

 

Et bien non, je ne tomberai pas dans le panneau car avant d’acheter j’ai besoin de comparer et la première chose que je veux comparer c’est la qualité car justement en ces moments de crise économique, s’il y a bien une chose à laquelle je dois faire attention c’est à ce que je dépense.

 

Je dois réfléchir avant tout à la durée de mon produit car quel est l’intérêt d’acheter ce t-shirt à 5 euros si je ne peux le porter qu’une ou deux fois car à la troisième il est tellement déformé….vous savez les coutures qui ne sont pas alignées….bref, comme moi, vous n’êtes pas contre l’idée de le payer 20 euros et de pouvoir le porter au moins deux saisons de suite ! Et si le fameux t-shirt est fabriqué en France, alors là je l’adore et j’en prends soin, car comme de plus en plus de français, j’ai un grand faible pour le « made in France » qui est une valeur sûre…et je le vaux bien !

 

Ainsi, le prix ne doit pas être le déclencheur de l’achat ! Voilà où commence notre responsabilité dans notre manière de consommer.

 

Acheter responsable, c’est acheter un produit qui va durer, qui n’a pas été fabriqué par des enfants, qui ne contient pas de produits toxiques ou dangereux pour ma santé et celle de mon entourage, qui ne pollue pas, qui peut se recycler, qui favorise le commerce de proximité mais aussi le commerce équitable….

 

Promis, cette semaine je prends le temps avant d’acheter !

Repost 0
Published by Ddesign - dans Ecologie
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 18:01
1 million de clics pour sauver la méditerranée de la pollution par le plastique. 1 million de clics1 million de clicsm
Repost 0
Published by Ddesign - dans Ecologie
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 16:39

Tous les jours : 11h « C’est pas du vent ». Emission quotidienne consacrée à l'écologie. Sur RFI (89fm).
Tous les lundis : 19 h : Les Lundis Toogezer : échanges informels, ambiance, bière équitable...Et un invité
surprise. Pub Shannon River. 153, r du Chevaleret. Paris 13e. contact@toogezer.com
Les derniers lundis du mois : 19h30 : Greendrink de Paris. Rencontre des acteurs du développement durable autour d'un verre. www.greendrinks-paris.org
Les 1ers mardis du mois : 19h : Mardi de l’Environnement. Avec des spécialistes reconnus.
Fondation Ricard, Galerie Royale 12, r. Boissy D’Anglas. Paris 8e. www.mardi-sere.com
Les 1ers mercredis du mois : 19h30 : Entreprendre Vert, l'association de l'économie Verte,
organise son apéritif. Participation minimale demandée : 5 €. Inscription : info@entreprendrevert.org
Le jeudi : - Les jeudis de l’écologie http://www.eelv.fr/le-projet-2012/5263-jeudis-de-l-ecologie-2012/
                  - 20h30 : l’émission radio « Zoom écologie » met en lumière des initiatives et alternatives joyeuses
                     aux problèmes environnementaux. Fréquence Paris Plurielle. 106,3 Mhz et www.rfpp.net
                  - Actu-Environnement diffuse son mail d’infos écolos. www.actu-environnement.com
Le vendredi : - Paris Rando Vélo organise une rando en vélo gratuite. Départ à 22h Pl. de L’Hotel de Ville.
                         - Paris Roller organise une rando gratuite en roller. Départ 22h Montparnasse.
Un vendredi sur 2 : 21h : émission « La grenouille noire ». Radio Libertaire (89.4). Ecologie libertaire.
1er vendredi du mois : Information Collective de la Coopérative d'Activités et d'Emploi
"Alter-Bâtir". A Nanterre. Contact : 01 46 97 96 10 ou alterbatir@gmail.com
Le samedi : - 7h à 8h : émission radio « Terre à terre » sur France Culture. 93.7 fm.
                      - 14h : émission radio « CO2 mon amour » sur France Inter. 87.8 fm.

1er samedi du mois : - 14h30 : RV Place de la Bastille devant l’opéra pour la Vélorution.
                                         www.velorution.org
                                         - 15h : Atelier d'écologie pratique. Apprendre à faire soi-même ses produits
                                         ménagers, ses graines germées, son papier, sa colle…Gratuit. A la Maison Ouverte.
                                         17 r Hoche. M° Mairie de Montreuil.
3e dimanche du mois : 10h30 : Randonée en vélo de « Paris Rando Vélo ». Rv Pl. Hotel de Ville.
Une fois/mois : Rando Ecolo et Militante en île de France. Forêts, milieux boisés ou villages,
tout en discutant de sujets écolos et féministes. Chacun-e apporte son pique nique. Départ de Paris vers 9h.
organisateursrem@yahoo.fr ou http://fr.groups.yahoo.com/group/Randos_Ecolos_Militantes

 

Retrouvez  plus d'informations sur www.ecolocafe.org

Repost 0
Published by Ddesign - dans Ecologie
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 14:50

Le printemps est toute juste là et voilà une bonne occasion d’aller voir le documentaire « Pollen » de Louie Schwartzberg.

Pollen est la première production de Disneynature, une subdivision de Disney,  consacrée à la production animalière et environnementale.

 

Pollen est un documentaire destiné à toute la famille qui raconte au travers d’images magnifiques le processus de pollinisation et explique pourquoi notre futur dépend d’une histoire d’amour !

 

Ce documentaire nous montre à quel point l’union "amoureuse" entre le monde végétal et le monde animal est indispensable pour l’équilibre de la planète.

 

Aussi, profitons de l’arrivée du printemps pour prendre les choses en main. Vous aimez jardiner? Alors c’est formidable ! Cultivez votre potager, plantez des fleurs, laissez tomber les pesticides et les engrais chimiques et si vous le pouvez, laissez même un coin de votre jardin « sauvage ». Les mauvaises herbes ne sont pas mauvaises surtout quand elles fleurissent.

 

La fleur…une des plus merveilleuses créations de la Nature.

Grâce à son parfum, elle attire les insectes pollinisateurs qui en se nourrissant de son nectar, transportent le pollen et le déposent plus loin sur une autre fleur. Une fois fécondée, celle-ci peut donner naissance à un fruit. C'est ainsi que s’opère le processus de reproduction qui perpétue la Vie sur Terre.

 

 

Ce documentaire apporte des images incroyables de la nature :   le colibri, étonnant oiseau au long bec, très agile et gracieux, mais aussi les chauves souris du Mexique qui se régalent des fruits des cactées et ainsi favorisent la reproduction de nouveaux cactées. Les colonies de papillons monarques, qui chaque année  font un voyage de plus de 3200km du Canada au Mexique. Enfin, les abeilles, qui nous rappellent que le pollen est la clé de voute d’un écosystème fragilisé par l’être humain!

 

chave-souris-film-pollen.jpg

 

Que se passerait-il si les abeilles venaient à disparaitre ?

 

Quelles seraient les conséquences sur la biodiversité mondiale ?

 

colibri-film-pollen.jpg

 

 

Pollen nous interpelle fortement sur la nature qui nous entoure.

En allant voir Pollen, je pensais voir un simple documentaire un peu naïf (étant destinés en partie aux enfants), mais en fait j’ai vu un film rassemblant des images incroyablement belles et fascinantes de la nature. Des images inimaginables !!

 

papillon-monarque-film-pollen.jpg

 

J’y ai vu la naissance de la vie, mais aussi à quel point les insectes et les fleurs font partie de notre quotidien et que notre environnement est  très fragile.

 

abeille-film-pollen.jpg

 

Bien sur, je vous encourage à voir ce film, vous ne serez pas déçus par la beauté de la Nature. 

 

Pollen-Affiche-France-Disney-Nature-374x500.jpg

Repost 0
Published by Ddesign - dans Ecologie
commenter cet article
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 11:18

Nous quittons l'année de la biodiversité et de la lutte contre la pauvreté pour entrer dans l'Année Internationale de la Forêt:

"Afin de renforcer les initiatives visant à promouvoir la gestion durable, la préservation et le développement des forêts sur le plan mondial, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté aujourd’hui, 20 Décembre 2010, une résolution proclamant 2011, Année internationale de la forêt."


L’Année internationale des forêts offre une occasion unique de sensibiliser le public sur les défis auxquels sont confrontées bon nombre des forêts du monde et les populations qui en dépendent.


logos six languages

"Chaque jour, quelque 350 km2 de couverture forestière sont détruits à travers le monde.  La conversion en terres agricoles, un abattage incontrôlé, une gestion des sols inefficace ainsi que la multiplication des établissements humains sont les causes principales de cette perte de zones forestières."

 

Les forêts recouvrent un tiers de la surface terrestre ; elles constituent le "poumon vert" de notre écosystème. Pourtant, elles souffrent d’un abattage massif.

"La destruction des massifs forestiers risque d'entraîner non seulement une diminution des espèces et un changement climatique, mais aussi une augmentation des troubles sociaux et des mouvements de réfugiés dont les effets iront bien au-delà des régions habituelles."

 

La forêt en quelques chiffres :

  • - Les Forêts recouvrent environ un tiers de la surface du globe
  • - Avec à peine 4 Mrd. d'hectares, la forêt mondiale ne représente plus que 64% de la surface qu’elle couvrait il y a des millénaires.
  • - Les forêts abritent la plupart des espèces vivantes. Sur 1.3 Mio. d'espèces animales et végétales recensées, deux tiers environ vivent en forêt
  • - 78% des forêts vierges ont été détruites au cours des 8.000 dernières années. Chaque année, 6 Mio. d'hectares viennent s'y ajouter.
  • - Les forêts tropicales ne couvrent certes que 7% de la surface terrestre, mais abritent 50% de toutes les espèces animales et végétales du globe.

Retrouvez toutes les informations sur http://www.un.org

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Ddesign - dans Ecologie
commenter cet article
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 08:08

Je vous présente  "Green” , un film qui traite de la destruction de la forêt Indonésienne et de l’extinction des orangs-outans.

 

Green est une ourang-outan femelle victime de la déforestation massive en Indonésie.

Ce film à pour objectif de toucher le cœur des gens dans l’espoir de nous faire changer nos habitudes de consommation.

Je vous invite donc à le visionner et à le diffuser autour de vous.

 

L’Indonésie a un taux de déforestation le plus élevé au monde, avoisinant les 2 millions d’hectares par an.

En 1950 la forêt occupait environ 160 millions d’hectares, aujourd’hui il en reste moins de 48 millions.

 

La déforestation massive en Indonésie a commencé dans les années 70 avec l’expansion de l’industrie du bois. Puis, c’est développé l’industrie de la pâte à papier suivie de l’industrie de l’huile de palme.

Aujourd’hui, les principales sources d’impulsion de la déforestation en Indonésie viennent de la demande internationale constamment croissante d’huile de palme. Un rapport publié en Octobre 2009 par l’UNEP indique que « deux tiers de l’expansion actuelle des cultures d’huile de palme en Indonésie est basée sur la coupe à blanc des forêts tropicales » et que « 95% de l’augmentation de la production d’huile de palme en Malaisie et en Indonésie est issu de la demande croissante de biodiesel ».

Cette demande provient essentiellement d’Inde, d’Europe et de Chine qui présentent le biodiesel issu d’huile de palme comme l’énergie de demain pour combattre le réchauffement de la planète. Or les rapports montrent que transformer les forêts tropicales en cultures extensives d’huile de palme pour subvenir aux besoins du biodiesel ne fait qu' empirer la situation climatique. Le biodiesel issu de l’huile de palme n’aide pas a combattre les changements climatiques, il s’agit avant tout d’un nouveau business très lucratif.

 

L’Indonésie est le plus gros producteur d’huile de palme au monde et s’est fixé comme objectif de passer de 7 milions d’hectares de plantation à 20 millions dans les années à venir.

 

 

 

Voici le lien pour visionner le film: http://www.greenthefilm.com/?lang=fr

 

Repost 0
Published by Ddesign - dans Ecologie
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 09:30

Le 01 Décembre, l'association Générations futures a publié une étude qui révèle que notre alimentation est truffée de substances chimiques!

Cette association a réalisé son étude sur des repas  pour enfants constitués selon les recommandations du ministère de la santé (5 fruits et légumes, 3 produits laitiers et 1,5 litre d'eau): soit 4 repas et un encas pour un enfant âgé de 10 ans.

 

Menu type


Matin : Thé au Lait (eau chauffée dans une bouilloire en plastique), pain de mie, beurre, confiture, jus de fruit (raisin) ;
En-cas 10h: pomme ;
Midi : salade composée (salade verte, tomate, thon) ; haricots verts / steak ; baguette ; raisin ;
Gouter : smoothies aux fruits rouges ;
Soir : salade verte, saumon/riz (plat servi dans une assiette en plastique alimentaire); citron pour le saumon ; fromage fondu; pêche ; pain

1 fois dans la journée : chewing-gum pour enfant
Toute la journée : eau du robinet

 

L'analyse de tous ces repas a été faite par des laboratoires spécialisées.

 

Les résultats sont effrayants: loin de tout ce que nous pouvions imaginer!

Ainsi, un enfant de 10 ans peut intégrer plus de 128 résidus provenant de 81 substances différentes.

Sur ces 81 substances, 42 sont classées cancérigènes possibles, 5 cancérigènes certains et 37 susceptibles d'agir comme perturbateur endocrinien.

 

Tous les aliments sont concernés: beurre, laitage, viande, poisson, fruits et légumes, conserves...Tous contiennent des résidus cancérigènes possibles jusqu'à l'assiette en plastique et l'eau de robinet.

L'enquête révèle également que laver et éplucher les fruits et légumes ne suffit pas. Nos aliments sont imprégnés de ces substances.

 

Ainsi l'association préconise l'interdiction des pesticides et l'utilisation de certains additifs.

Le bio pourrait être la solution pour lutter contre ces dangereux polluants.

Aujourd'hui, 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 est ou seront touchés par le cancer en France.

 

Est ce que cette étude sera réellement prise au sérieux par les autorités publiques, est ce que les pesticides seront  définitivement interdits??

 

Le débat sera certainement difficile.

En attendant nous essaierons de manger le plus bio possible, ce que nous essayons de faire  déjà mais avec la conviction en plus que cela devient vraiment indispensable!

 

Je vous recommande le site www.menustoxiques.com ainsi que le site de Génrérations futures www.mdrgf.org

Repost 0
Published by Ddesign - dans Ecologie
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 08:19

Qu'est ce que le wwoofing: apparu en Angleterre au début des années 70, le wwoofing s'étend aujourd'hui sur l'ensemble de la planète!

Le wwoofing est un échange de service entre des bénévoles et des exploitants agricoles afin de promouvoir le développement durable.

 

Comment devenir wwoofers?

Vous aimez la nature, vous êtes travailleur, vous souhaitez vous éloigner de la ville, vous êtes Bio, vous êtes curieux? Alors vous deviendrez un wwoofer sans problème!

Préserver la nature est l'objectif premier du wwoofer.

 

Chaque pays possède son organisation en formant un réseau de fermes pratiquant bien sur l'agriculture biologique et qui désirent accueillir des personnes soucieuses d'écologie et souhaitant apprendre leur travail.

 

Les wwoofers sont nourris, hébergés et formés par leurs hôtes en échange de quelques heures de travail agricole quotidiennes. Aucune des 2 parties n'est rémunérée.

 

Pour devenir wwoofer, il faut en plus être membre d'un groupe WWOOF en s'acquittant d'une cotisation annuelle. En contre partie, la structure vous remet un livret recensant toutes les fermes du réseau Wwoof de son pays.

 

 

Le wwoofing en France

 

L'association WWOOF France existe seulement depuis 2007. Elle réunit à peu près 500 fermes pour recevoir les wwoofers.

Vous devez avoir minimum 18 ans et devenir membre de l'association en payant une cotisation de 15 euros. Toutes les informations sont sur le site www.wwoof.fr mais également toutes les associations du monde sur www.wwoofinternational.org

 

Les avantages pour la ferme d'accueil:

 

La ferme d'accueil apprécie particulièrement cet échange car les wwoofers motivés sont de la main d'oeuvre supplémentaire pour leur exploitation, les fermiers font connaître leur produits du terroir et surtout ils sensibilisent leur entourage au développement durable et à la protection de l'environnement.

 

Les avantages du wwoofer

 

Le wwooffer apprend les techniques de l'agriculture et de l'élevage: ce sont de véritables vacances à la ferme!

La vie en communauté permet de créer des liens humains et de découvrir des cultures différentes. Le séjour est gratuit.

 

wwoofing.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by Ddesign - dans Ecologie
commenter cet article
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 10:19

"Réduisons nos déchets, ça déborde"

 

Je vous invite à visiter le site www.reduisonsnosdechets.fr qui a pour but de nous sensibiliser à la nécessité de réduire nos déchets

 


Voici en image quelques astuces pour bien réduire nos déchets.

 

 

 

icone10.pngicone12.pngicone14.pngicone13.pngicone11.png

 

icone2.png     icone3.png  icone4.png  icone5.png icone6.png

icone1.png   icone7.png  icone8.png  icone9.png 

 

 

 

Chaque geste compte.

Nous pouvons tous agir de manière concrète et systématique.

  • Mieux acheter, c'est penser aux déchets futurs dès l'étape du choix, en privilégiant les produits ayant moins d'emballage et ceux qui sont réparables et rechargeables, c'est acheter d'occasion voire emprunter ou louer.
  • Mieux utiliser, c'est réduire la quantité des produits utilisés en respectant les doses prescrites et en privilégiant les produits réutilisables.
  • Moins jeter, c'est prolonger la durée de vie des produits, donner ou vendre ce dont on ne se sert plus, composter ses déchets organiques.

 

Stop au gaspillage alimentaire

 

Chaque français jette en moyenne 20 kg d'aliments par an à la poubelle :

  • - 7 kg d'aliments encore emballés,
  • - 13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abîmés et non consommés…

En faisant un peu attention, chacun de nous peut facilement éviter ce gaspillage ! Comment ?

4 moyens simples:

 

- 1/ J'achète malin en faisant précisément ma liste de course et je m'y tiens!

- 2/ Je conserve bien les aliments: "premier entre, premier sorti"

- 3/ Je cuisine astucieux

- 4/ J'accommode les restes

 

Aujourd'hui, nous produisons en moyenne 1 kilo de déchets par jour et par personne. C'est 2 fois plus qu'il y a 40 ans!

Il est donc temps d'apprendre les bons gestes pour réduire nos déchets au quotidien.

Repost 0
Published by Ddesign - dans Ecologie
commenter cet article

Présentation

  • : Deco bio le blog du bio et du bien etre
  • : Actualite, news, conseils....le blog du bio et du bien être se veut un blog d échanges pour tous ceux qui souhaitent passer à une consommation responsable et respectueuse de l environnement.
  • Contact

Wikio

http://www.wikio.fr

Paperblog

mino-logo-paperblog.png